NIGERIA : Renforcement des capacités des acteurs nationaux et plaidoyer pour mettre fin aux violations graves des droits de l'Homme (SAFE)

Au Nigéria, la torture, les mauvais traitements, la détention arbitraire et les exécutions extrajudiciaires sont des pratiques couramment utilisées par les représentants de l'Etat. L'impunité de ces actions conduit à une absence de confiance de la population nigériane dans la capacité de la police à les protéger, car elle est perçue comme l'ennemi du peuple. 

ASF France, déjà présente au Nigéria depuis presque 15 ans, pour lutter contre la torture et la peine de mort, entre autres, a signé un contrat avec l’Union Européen pour la mise en place d’un nouveau projet au Nigeria : SAFE (“Renforcement des capacités des acteurs nationaux et plaidoyer pour mettre fin aux violations grave des droits de l’Homme”).


Il aura pour objectifs de :

- Renforcer la promotion et le respect de droits de l’Homme au Nigéria dans les situations où les personnes sont le plus menacées, en protégeant leur dignité humaine.

- Contribuer à mettre fin aux violations graves des droits de l’Homme (torture, mauvais traitements, détention arbitraire et exécutions extrajudiciaires) perpétrées en toute impunité par les services de sécurité des États de Kaduna, Enugu et Lagos.

 

Etats où ASF France intervient dans le cadre du projet SAFE au Nigéria
Etats où ASF France intervient dans le cadre du projet SAFE au Nigéria

 

 

Le Barreau nigérian (National Bar Association - NBA) et l’Organisation Carmélite pour l’Intérêt des Prisonniers (CAPIO) seront nos partenaires afin de mener à bien ce projet. 

haut de page

Agenda