Actualités

Bilan du projet Dignité

Le projet « Dignité: Respect des droits des personnes privées de liberté au Mali », dans les régions de Bamako, Kati et Kayes (Mali) d’une durée de deux ans (septembre 2013-septembre 2015) touche à sa fin. Le 10 septembre 2015 aura lieu la conférence de clôture en présence des partenaires d’ASF France pour ce projet (ASF Mali), de ses bailleurs et des autorités maliennes.

Au cours de ces deux années :

  • 10 missions ont été menées par les avocats d’ASFF et d’ASFM : 6 à Bamako, 2 à Kati et 2 à Kayes
  • 1040 consultations juridiques gratuites ont été délivrées par les avocats des deux associations dans les centres suivants : MCA Bamako, Bollé femme, Bollé mineurs et Centre de détention de Kati et de Kayes ; dont 180 femmes et 91 mineurs.
  • 208 dossiers de détenus ont été pris en charge par le projet et notamment par les avocats d’ASF Mali dont 37 mineurs et 33 femmes
  • 216 acteurs de la chaîne pénale ont été formés (avocats, magistrats, OPJ, huissiers, personnel pénitentiaire) au respect des droits des personnes en détention au Mali.
  • 72 représentants des autorités maliennes et du corps judiciaire ont participé aux Tables-Ronde afin d’établir une Charte de bonne pratique
  • Prés de 500 bandes dessinées mettant en scène les principaux droits de la détention ont été publiés et distribuées lors des consultations juridiques aux détenus, aux régisseurs, au personnel pénitentiaire, et lors des formations.

Les objectifs initiaux des formations étaient d'accroître le respect des règles et garanties minimales en matière de détention par les acteurs de la chaîne pénitentiaire. Ils ont travaillé sur des cas pratiques, notamment en partant des situations retenues lors des consultations juridiques. Nous avons également acceptés certains membres de la société civile malienne qui souhaitait participer à nos formations et des stagiaires avocat. Nous avons eu la présence de haut responsable, comme le juge pour Enfant. A la fin de chaque session, les stagiaires repartaient avec une valise contenant des recueils de textes et les études de cas sur lesquels ils ont travaillé.

Le projet a eu un véritable impact en termes de développement de bonnes pratiques. Les participants assureront la pérennité de ce projet en ayant d’une part les clés pour assurer une assistance judiciaire efficace aux personnes privées de liberté, et d’autre part en diffusant les bonnes pratiques établies par la Charte et développées aux cours des formations.


Retrouvez le témoignage vidéo de M.Traoré  qui a été entendu par ASF France en septembre 2014à la Maison d’Arrêt Centrale de Bamako et qui est maintenant libre.

Agenda

8 - 11 Mars 2017

Formations de formateurs - Fondamentaux