Actualités

ASF France soutient Monsieur Ali Mohammed Al-Nimr

Communiqué de Presse du 29 septembre 2015 :
 
Avocats Sans Frontières France demande instamment aux autorités Saoudiennes de surseoir à l'exécution de Monsieur Ali Mohammed Al-Nimr, arrêté en 2012.
 
En effet, il est accusé d’être membre d'une organisation terroriste parce qu’il a participé à des manifestations organisées par l’opposition lors du printemps arabe.
 
Ce jeune homme n'a pas bénéficié d'un procès équitable en violation des Conventions Internationales et subi des actes de tortures contraires à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, à laquelle l’Arabie Saoudite a adhéré.
 
De surcroît, ASF France rappelle à l'Etat Saoudien que Ali Mohammed Al-Nimr était mineur au moment de la commission des faits qui lui ont valu sa condamnation à mort et que l'Arabie Saoudite a signé et ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant interdisant en son article 37 une telle peine à l'encontre de mineurs.
 
ASF France souligne l'importance du respect par les États de leurs engagements internationaux en matière de droits de l'homme dans une époque où le principal danger pour toutes les civilisations et citoyens du monde est le retour à la barbarie.
 
 
François CANTIER
Fondateur et Président d’Avocats Sans Frontières France

Agenda

8-10 juin 2017

Formation de formateurs - Renforcement